L’évolution des dépenses alimentaires en France

évolution, dépenses, alimentaires, France

L’évolution des dépenses alimentaires en France

En termes d’alimentation, plusieurs facteurs influent sur notre manière de consommer.

Que ce soit pour des raisons de santé, économiques, animales, sociétales ou encore environnementales, l’évolution des dépenses alimentaires en France évolue d’année en année.

C’est pourquoi Energineo, spécialiste de solution d’éclairage supermarché / grande surface, vous propose de se pencher sur le sujet afin de décrypter les différentes tendances.

 

Des dépenses alimentaires en baisse depuis les années 60

 

D’après l’INSEE, en 1960, les ménages consacraient 34,6% de leur budget annuel dans l’alimentation. Ainsi, l’alimentation était leur premier poste de dépense. En 2014, la tendance était moins importante puisqu’ils consacraient 20,4% de leurs dépenses de consommation, ce qui représente en moyenne 3 600 euros par habitant sur l’année.

 

Ainsi, la composition du caddie des Français a beaucoup changé depuis les années 60. Les trois principales dépenses, que sont la viande, les fruits et légumes, le pain et les céréales, ont baissé au fil des années. Pour preuve, en 2014, la part de dépense en viande était de 20% contre 26% lorsqu’elle était au plus haut en 1967.

 

Cette baisse est notamment due aux crises alimentaires qui ont rendu les consommateurs plus méfiants à l’égard de différents produits. Par exemple la crise de la vache folle survenue en 1996.

 

Quand certaines dépenses diminuent, d’autres vont, au contraire, augmentent comme les plats préparés, les produits sucrés (sucre, confiture, chocolat, etc.) et les boissons non alcoolisées. Quant à la consommation des œufs, laitages et poissons, elle stagne depuis les années 90.

 

À lire : Améliorer l’ambiance de son magasin grâce à l’éclairage

 

Les prix influent sur le panier des ménages

 

Les produits difficilement substituables comme les pâtes alimentaires ou le pain subissent de très légères variations lorsque leur prix augmente. Cependant, les produits tels que le lait, les yaourts ou la viande de bœuf et mouton sont bien plus sensibles à la hausse des prix. Lorsque leurs coûts augmentent, leurs consommations s’en ressentent fortement.

 

Aussi, lorsque le pouvoir d’achat des ménages augmente, ces derniers consacrent moins d’argent à la consommation de pâtes alimentaires et pain, et dépenses davantage pour des produits plus coûteux, comme les viandes, jus de fruits ou encore le champagne.

 

Pour ce qui est de la consommation de viande de boeuf, veau, fruits, légumes et pomme de terre, elle ne va pas varier selon l’évolution du pouvoir d’achat des Français.

 

À lire : Les couleurs permettent la mise en valeur des produits

 

Une évolution des modes et canaux de consommations

 

Selon une étude du Credoc, en 2018 la consommation de viande a baissé de 12% par rapport à l’année 2007. En effet, il y a dix ans un.e Français.e mangeait 56 kg de viande par an, contre 48 kg en 2017.

 

Cette baisse est liée à une préoccupation plus importante concernant le bien-être animal et l’environnement, mais également pour des questions de santé liées à l’alimentation. Quant à la consommation des fruits et légumes, cette dernière reste stable.

 

Aujourd’hui, les campagnes de prévention nutritionnelle sont bien plus présentes qu’auparavant. Des mesures concernant les taxes de certains produits, comme les sodas, sont entrées en vigueur de façon à réduire la consommation des Français, en augmentant les prix.

 

Les circuits de distribution le plus fréquentés par les ménages français sont les hyper et supermarchés qui comptent pas moins de 70% des dépenses alimentaires en France. La proximité et les prix affichés par une enseigne sont les deux critères de choix de magasin alimentaire pour les consommateurs.

 

Cependant, depuis quelques années, la part de ventes via les sites de e-commerce augmente. Cette tendance devrait augmenter avec le temps. Autre nouveauté, les services Drives qui représentent maintenant 5% des parts de marché alimentaires.

 

À lire : Ajouter son commerce sur Google Map

 

Quelques chiffres autour de la consommation alimentaire en France

 

Selon une étude IPSOS réalisée sur un échantillon de 1000 personnes :

 

  • 65% affirment consommer régulièrement des produits provenant de l’agriculture biologique,

 

  • 81% déclarent privilégier l’achat de produits fabriqués en France,

 

  • 77% cherchent à connaître l’origine d’un produit avant de l’acheter,

 

  • 41% expliquent acheter souvent des produits locaux,

 

  • 91% sont prêts à payer plus cher pour un produit qui a plus de goût.

 

À lire : Norme sur l’éclairage en surface de vente

 

L’expérience client influe sur la consommation

 

Pour les magasins, il est devenu impératif de proposer une expérience client de qualité. En effet, avec une concurrence toujours plus importante, il est nécessaire de se démarquer et fidéliser le client.

 

Une bonne expérience client passe notamment par un bon éclairage du magasin et des produits qui y sont exposés. Il est donc nécessaire de faire appel à des professionnels de façon à profiter de leur expertise et de solutions adaptées au magasin en question.

 

C’est pourquoi notre entreprise, experte en chemin lumineux professionnel, propose des solutions complètes, de l’installation jusqu’à la maintenance.

 

L’éclairage LED professionnel offre une lumière agréable pour le client. Aussi, cette technologie permet de réduire la consommation énergétique, un point non négligeable tant cette dernière représente une charge financière importante pour les grandes surfaces.

 

Aujourd’hui, plus de 450 enseignes font confiance aux solutions Energineo. Vous souhaitez en savoir plus ? Voulez savoir comment mieux mettre en valeur vos produits ? Ou désirez discuter d’un projet d’éclairage professionnel ? Alors, contactez-nous, nous apporterons des réponses précises à toutes vos questions dans les meilleurs délais.